EPG - ÉCOLE PARISIENNE DE GESTALTÉCOLE PARISIENNE DE GESTALT

LA GESTALTLA GESTALT

Présentation succincte

Ce nom difficile à prononcer et à traduire, signe une filiation avec la Gestalt-psychologie et la théorie de la forme. En allemand, Gestalten signifie « donner forme », « faire émerger ». Il en résulte qu’une Gestalt peut évoquer une forme structurée, complète et prenant sens.

La Gestalt contemporaine, initialement méthode nouvelle de psychothérapie humaniste existentielle et relationnelle, s’est progressivement ouverte à d’autres champs d’application dans lesquels la relation et le contact sont au coeur des leviers essentiels de fonctionnement ou de progression.

La Gestalt soutient tout particulièrement l’autonomie, la responsabilité et la créativité. Elle met l’accent sur la conscience du processus en cours, dans l’ici et maintenant de chaque situation, et réhabilite le sensoriel et l’émotionnel, trop souvent censurés par notre culture.
Elle développe une perspective unifiée et cohérente de l’être humain, avec ses principales dimensions: physique, affective, cognitive, sociale et spirituelle.

Ne limitant pas l’individu dans une conception individualiste, la Gestalt pose qu’on ne peut faire abstraction de l’environnement dans lequel il se situe. Elle favorise un contact authentique avec les autres, un «ajustement créateur» à l’environnement, ainsi qu’une prise de conscience des dysfonctionnements anachroniques qui poussent à des conduites répétitives. Elle permet le repérage des processus de blocage ou d’interruption dans le cycle du contact, des inhibitions, évitements et illusions persistantes.

Plutôt que d’expliquer les origines de nos difficultés, la Gestalt propose d’expérimenter des pistes de solution. La construction du sens apparaît à la lumière du «sentir comment», mobilisateur de changement.

Bref historique

La Gestalt-thérapie a été élaborée collectivement par un groupe réuni initialement autour de Fritz PERLS, psychanalyste juif d’origine allemande émigré aux États-Unis, et composé notamment de Paul GOODMAN et Laura PERLS.

Fritz PERLS va peu à peu faire connaître cette nouvelle approche psychothérapeutique tout à fait innovante à l’époque. Elle va se développer à partir des années 50, sur la côte Est dans un premier temps, avant de prendre souche en Californie. Elle y est devenue célèbre, notamment à l’occasion du mouvement de contre-culture des années 60, à la recherche de nouvelles valeurs humanistes, de créativité et de liberté, rendant à chacun sa part de responsabilité, revalorisant l’être par rapport à l’avoir, émancipant le savoir par rapport au pouvoir.

La Gestalt, de par l’influence des différentes personnalités du groupe fondateur, se situe au carrefour de plusieurs courants européens, américains et orientaux : approches phénoménologique et existentielle, pragmatisme, psychanalyse, thérapies d’inspiration reichienne, zen, etc.

 

Bibliographie (non exhaustive...)

OUVRAGES

La Gestalt-Thérapie, Chantal Masquelier-Savatier, Que sais-je? , Éditions PUF, Paris, 2017. 

Comprendre et pratiquer la Gestalt-thérapie, Chantal Masquelier-Savatier, InterEditions, Paris, 2008.
Ce livre explicite les principes fondateurs de la Gestalt-thérapie et recense les différents courants actuels. Sa lecture permettra aux professionnels comme aux profanes d’en percevoir le caractère novateur.

La Gestalt, thérapie du mouvement, Francis Vanoye et Christine Delory-Momberger, Vuibert, Paris, 2005.
Entretiens avec Francis Vanoye menés par Christine Delory-Momberger. Les origines de la Gestalt-thérapie, les bases théoriques et méthodologiques, les fondements et les enjeux de toute psychothérapie sont abordés et illustrés par des exemples cliniques.

La Gestalt : l’art du contact, Serge Ginger, Marabout- Hachette, Paris, 1995. 9e édition 200Comprendre et pratiquer la Gestalt-thérapie, Chantal Masquelier-Savatier, InterEditions, Paris, 2008.
Ce livre explicite les principes fondateurs de la Gestalt-thérapie et recense les différents courants actuels. Sa lecture permettra aux professionnels comme aux profanes d’en percevoir le caractère novateur.7.
Complet et facile à lire, destiné à un large public. Illustré d’exemples, agrémenté d’informations sur le cerveau, les rêves, la sexualité, la psychopathologie et de conseils pratiques. Traduit en sept langues.

Psychopathologie, Michel Delbrouck, Édition De Boeck, 2007.
Un manuel s’appuyant sur les neurosciences, la psychanalyse, les thérapies comportementales et médicamenteuses. Il permet de reconnaître, en situation clinique, les différents troubles, et décrit les voies thérapeutiques possibles.

Trouver la force d’oser, Daniel Grosjean et Jean-Paul Sauzède, InterEditions, Paris, 2013.
Livre écrit par un consultant et un psychothérapeute, tous deux gestaltistes. Une démarche allant de la prise en compte des fondements de nos peurs à la concrétisation de nos désirs.

La Gestalt, une thérapie du contact, Serge et Anne Ginger, Hommes et Groupes Éditeurs, Paris, 1987.
Un ouvrage référence sur la Gestalt, traduit en six langues. Un livre théorique et pratique, illustré de témoignages et d’exemples cliniques, assorti d’annexes techniques (index, tableaux, glossaire, bibliographie).

La Gestalt Aujourd’hui, Gonzague Masquelier, Retz, Paris,1999, 3e édition 2008.
Un ouvrage écrit pour un large public, avec une vision claire et accessible de la Gestalt. Cinquante années d’histoire de la Gestalt, les principaux concepts illustrés par des cas cliniques ; regards sur la Gestalt en entreprise.

Panser l’impensable, Fernande Amblard, Éditions Jouvence, Paris, 2003.
Les conséquences des abus sexuels dans l’enfance et le travail thérapeutique possible avec la Gestalt.

Sexualité, amour et Gestalt, Brigitte Martel, InterEditions, Paris, 173p. 2e édition en 2007, 3e édition à venir.
Livre présentant l’originalité de la Gestalt dans l’accompagnement de la vie sexuelle. Les principaux questionnements, illustrés par des vignettes cliniques

Psychothérapie : cent réponses pour en finir avec les idées reçues, Serge Ginger, Dunod, Paris, 2006.
Un panorama provocateur sur les malentendus courants concernant la pratique de la psychothérapie et de la Gestalt et leur place dans la société.

Guide pratique du psychothérapeute humaniste,  S.& A. Ginger, Dunod, Paris, 2008.
Rédigé dans un style vivant, abondamment illustré de vignettes cliniques, ce livre s’adresse aux psychothérapeutes débutants ou confirmés, mais aussi aux clients désireux de mieux connaître leur itinéraire. Il apporte à la fois des conseils pratiques et une réflexion philosophique.

Découvrir la Gestalt-thérapie, Martine Périou, InterEditions, Paris, 2008.
D’un contenu clair et accessible, illustré de nombreux cas cliniques, ce livre développe l’histoire de la Gestalt, ses principaux concepts et sa pratique.

Gestalt-thérapie, pour une esthétique de l’existence, Elisabetta Caldera et Francis Vanoye, Paris, A. Colin, 2014.

Le grand livre de la Gestalt (chapitre sur la santé - Brigitte Martel (chapitre sur La Gestalt dans les entreprises, Bernard Elyn), Ouvrage collectif sous la direction de Chantal et Gonzague Masquelier, Paris, Eyrolles 2012

Le burn-out des soignants - le syndrome d’épuisement professionnel, Michel Delbrouck, Édition De Boeck, 2003.
Description du “candidat” au burn-out ; le cas particulier du soignant, et des pistes concrètes de gestion.

ARTICLES

Anne CARPENTIER

Je vous appelle parce que je viens de vivre un drame, co-écriture, Revue Gestalt 48-49, 2016/1
Martial et le reflet de la peur, regard sur l’éprouvé du thérapeute, Revue Gestalt 46, 2015/1
Désirs d’enfant et quelques paradoxes, Revue Gestalt 43, 2013/1
En quête d'une théorie gestaltiste du processus groupal. Le processus de groupe comme processus du selftraduction de Bloom Dan, Cahiers de Gestalt-thérapie, 2013/2 (Numéro spécial), p. 101-115.
Notes de lecture, La première année et le reste de la vie Ruella Frank, Frances La Barre, L’exprimerie, 2012. Revue Gestalt, 2011/2 (n° 40), p. 186-191

 

Astrid DUSENDSCHÖN

Une certaine finitude, Cahiers de Gestalt-thérapie 2009/1 (n°23), p. 175-198.
Intervenant gestaltiste en entreprise : à la marge, dedans, dehors? Une posture tenable ? Cahiers de Gestalt-thérapie 2010/2 (n°26), p. 163-186.
L’humour en entreprise au regard de la Gestalt, co-écriture Bruno Rousseau, Revue Gestalt, 2012/2 (n°42), p. 115-126.

Bernard ELYN

Confluence, groupes de travail et organisationsCahiers de Gestalt-thérapie, vol. numéro spécial, no. 2, 2013, pp. 247-259.
Désir d'intimité et encadrement groupalCahiers de Gestalt-thérapie, vol. 28, no. 2, 2011, pp. 129-146. 
Éditorial (De l’éthique à la déontologie) Gestalt, vol. 40, no. 2, 2011, pp. 5-7.  
Désir, soutien et séductionGestalt, vol. 36, no. 2, 2009, pp. 43-58.

Sophie FOURURE

À la frontière-contact du réel, dans Gestalt 2006/2 (n°31)
La régulation affective au cœur de la Gestalt-thérapie, dans Gestalt 2014/1 (n°44)

Claudia GAULÉ

L'ici et maintenant dans les thérapies d'adolescents : Revue de la Société Française de Gestalt 2007/1 (n°32) 
Les processus corporels en situation thérapeutique, Actes 2010 Champ G, Institut de Gestalt du Nord

Marie LÉON

Sécurité, normes et ensuite... - La norme n°51, 2017 - SFG.
Prendre appui résolument sur l’éprouvé - Au bord de la rupture n°48/49, 2016, SFG.
Éditorial, Vivre ensemble, Revue de Gestalt n°46, 2015, SFG.
La thérapie du Thérapeute, un socle indispensable à sa formation, Revue de Gestalt n°44, 2014, SFG.
Hommage à Anne Peyron Ginger, Revue de Gestalt n°43, SFG.
Un enfant si je veux quand je veux... Mythe et réalité de la contraception et de l’IVG, Désirs d’enfant, Revue de Gestalt n°43, 2013, SFG.
Le malentendu, organisateur d’une possible maltraitance - La relation malmenée Revue de Gestalt n°41, 2012, SFG.
Gestalt-thérapie et projet social dans les années 80/90 - La Gestalt-thérapie, une utopie sociale ?, Cahiers de Gestalt-thérapie n°26, 2010, L’Exprimerie.
Quand tout s’effondre - La finitude, source de croissance, Revue de Gestalt n°38, 2010, SFG.
Babel, Supervisions, Revue de Gestalt n°35, 2009, SFG.
Suzanne ou la vie empêchée - Finitude, Cahiers de Gestalt-thérapie n°23, 2008, L’Exprimerie.
Ah, la belle séance ! - Formes en actes , Cahiers de Gestalt-thérapie n°20, 2007, L’Exprimerie.
Addiction au groupe de thérapie ? - Addictions, Revue de Gestalt n°31, 2006, SFG.
Échange avec Jacques Blaize - Le psychothérapeute est une personne, Revue de Gestalt n°28, 2005, SFG.

Brigitte MARTEL

Le travail gestaltiste de l’inceste, in Revue Gestalt, SFG, n°15, décembre 98
À l’écoute du pôle agressif de la sexualité, in Revue Gestalt, SFG, n°18
Le désir dans la relation thérapeutique, in revue Gestalt, SFG, 2010

Martine MASSON

Adieu mon bébé, (décembre 2001), Revue Gestalt  n°21 « Séparations »
Te dire adieu, mon bébé, (juin2009), Cahiers de Gestalt-thérapie
Quand mon client tente de me faire vaciller, (décembre 2009), Revue Gestalt n°36 « Désir »
Arborescence du couple, (juin 2010), Revue Gestalt n°37 « Dynamique de couple » 

Francis VANOYE

Notes sur l’ironie, in La méchanceté, Cahiers de Gestalt-thérapie n°2, Bordeaux, 1997.
Animer, co-animer un groupe, in Le groupe en Gestalt-thérapie, Cahiers de Gestalt-thérapie n°4, Bordeaux, 1998. Dans ce même numéro, voir l’entretien avec Paul Rebillot.
Les maximes de la conversation gestaltiste, in Formes du langage, revue Gestalt n°39, SFG, juin 2011. 
La Gestalt-thérapie : une expérience esthétique ?, in Enjeux de pouvoir, revue Gestalt n°50, SFG, juin 2017.

Ce site utilise Google. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.